Loader

Le Musée sort de ses réserves : les découvertes archéologiques de Montsérié

  • Tarbes y alrededores
  • Aumentar tamaño de texto
  • Disminuir tamaño de texto
  • Imprimir
0-montserie-2.jpg

Du 08/02/2017 au 02/09/2017
Cultural - Exposición

En el mapa

Le Musée sort de ses réserves : les découvertes archéologiques de Montsérié

Rue Achile Jubinal
65000 TARBES

Tarifas

  • Tarifa de base - Prix d'entrée du musée

Descripción

Le musée sort de ses réserves un fonds enfoui depuis de nombreuses décennies.

Montsérié, le nom de ce petit village, haut-pyrénéen de la vallée de Neste-Barousse mondialement connu, doit probablement son origine au dieu local Ergé : Mont Ergé serait devenu Montsérié.

En 1839, Dominique-Jean-Louis Rumeau, ingénieur des ponts et chaussées, découvre un site archéologique sur le Mont Marteau, commune de Montsérié… Les fouilles qu’il entreprend de 1839 à 1841 s’avèrent très fructueuses : une centaine d’autels votifs et de fragments, des objets de culte en terre cuite, des sculptures …
A sa mort, en 1868, sa collection est vendue aux enchères, une partie est achetée par la société Ramond, une autre par le musée Massey où elle sera présentée, en partie, jusqu’au milieu du XXème siècle.

Parmi le mobilier découvert, un fabuleux masque en bronze martelé dit « masque de Montsérié », qui a fait la renommée du site, est présenté, dès 1878, à l’Exposition Universelle de Paris comme une pièce majeure du patrimoine national.

L’énigme : dès sa découverte ce masque a suscité de nombreuses polémiques certains archéologues le datant du IIIème siècle avant notre ère et d’autres du IIème siècle. Il serait production locale, celtique ou orientale ?

Avis de recherche : Autel Votif représentant le dieu Ergé appartenant à la collection Rumeau du Musée Massey inventorié sous le numéro 870.1.16 et disparu des collections dans les années 1970.

Exposition à découvrir au musée Massey tous les jours sauf le mardi.